Les noirs et les rouges, rémanence des anarchistes, socialistes et bolcheviks en France et en Russie (1880 – 1930)

30 

Durant ces cinquante années, et en dépit de l’Alliance franco-russe (1892-1917), la réalité matérielle de l’existence quotidienne dans ces deux pays différait radicalement. Privée de structures constitutionnelles jusqu’en 1906 et de représentation populaire jusqu’en 1917, l’Empire russe n’en était pas moins pénétré depuis longtemps des idées libérales de l’Europe occidentale : celles de Fourier d’abord, de Proudhon ensuite, qui trouveront leur pendant chez le père du socialisme russe, Alexandre Herzen (1812-1870).

SKU: cat2017-noirs-rouges Category: Product ID: 2218

Description

Ce catalogue de livres anciens et modernes tente de rendre compte des mutations et des transferts sociaux opérés durant cette période, en parcourant la multitude des mouvements et des engagements entre la France et la Russie. En considérant les choses de plus près, le nombre important des traductions de la langue russe à la langue française témoigne ici de la véritable passion littéraire que ces événements ont provoquée.

Le bibliophile d’aujourd’hui peut débusquer des trésors dans ce pan de l’histoire sociale, construite puis « déconstruite » par les hommes, avant de l’avoir été par les écrivains, notamment par les historiens.

Hier de second rayon, tous ces livres devenus peu communs ou rares appartiennent à la bibliophilie passionnée et savante de demain, celle dont disposeront nos successeurs pour pénétrer l’esprit des libertaires, des travailleurs à la peine et des idéologues comme Kropotkine, Bakounine, Malatesta, Ryner, Libertad, Armand et Voline, en passant par la violence extrême des anarchistes comme Savinkov, Ravachol, Caserio, Vaillant ou Henry.

Aujourd’hui encore, les actes terroristes restent d’une actualité criante. Il appartient à chacun d’entre nous de s’e, prémunir.